Archives pour la catégorie Manipulaion

Le pervers narcissique en justice

image_print

Le Pervers Narcissique en justice:

Comment le reconnaître en un clin d’œil
et ne plus entrer dans son jeu
ce qui, hélas, enfonce inopportunément sa victime?

 

Les neurosciences nous disent que 10 à 20 % de notre entourage fonctionne de cette manière.

Vous êtes travailleur, consciencieux, bon, gentil, vous aimez la justice… vous êtes bien évidemment la proie idéale qu’il utilisera allègrement pour aboutir à son objectif. Le manipulateur a un sens très développé pour sentir « qui, où, quand, comment » attraper sa future proie et la maintenir en son pouvoir.

Nous sommes tous humains… et donc influençables… tous, sauf peut-être le pervers narcissique qui sait où il veut aller et où il ne veut absolument pas aller. Les notions « de bien et de mal » ne l’intéressent pas. Tout lui est bon pour arriver à ses  fins et vous ne verrez probablement rien venir… Si vous n’êtes pas, vous-même, un excellent manipulateur, vous ne pourrez même pas imaginer que l’on puisse mentir, affabuler, trahir de cette manière. Votre cerveau fonctionne avec les notions de « bien » et de « mal », pas le sien.  Vous ne pourrez le démasquer qu’en étant averti!

Pas toujours facile à reconnaître, et pourtant… voici 10 questions, 10 observations faciles que vous pourrez utiliser pour y voir plus clair… pour voir qui mène le jeu! Vous ou lui? Vous ou son avocat qu’il aura pris soin de manipuler ou de choisir doué de manipulation et sans notion « de bien ou de mal » mais avec un grand désir de vaincre ?

Voici 10 questions que vous pouvez vous poser si vous le désirez :

  1. Le manipulateur jouera avec maestria de vos émotions… Son but : que vous vous sentiez en affinité avec lui et que vous ayez envie de rejeter l’autre qui serait : différent, insensible, riche et privilégié ou autre chose.  Avez-vous tendance à craquer pour lui dès les premiers instants ? Quelle est la personne qui a le plus  de bagout, de non-verbal pour vous faire croire en son honnêteté (le pervers narcissique) et quelle est la personne qui vous semble se perdre dans ses réponses, qui vous semble coupable (la victime)? Etes-vous dans les faits réels ou dans l’empathie et donc dans les émotions? Etes-vous dans votre état habituel ou ressentez-vous de la compassion et de la certitude pour l’une des parties (le pervers narcissique) et du doute pour l’autre (sa victime)? Si la victime essaye de se défendre et de vous démontrer la fourberie du manipulateur, vous la trouverez, sans doute, maladroite et vous croirez qu’elle essaye de vous leurrer. C’est là tout l’art du manipulateur, il ne se sent jamais coupable, et peut raconter « n’importe quoi » avec assurance en jouant le rôle de son choix.  Sa victime est dans le doute et la culpabilité de tout instant, il « s’embrouille les pinceaux » car le pervers aura tout fait pour qu’il en soit ainsi!
  2. Votre vie personnelle vous sensibilise-t-elle aux enfants, à la maladie, aux femmes maltraitées, au manque financier, à la préservation de l’écosystème, à la justice, à la peur de l’erreur… à autre chose? Le pervers narcissique aura vite fait de voir vos failles et il s’en servira!… Si « il » ou « elle » n’a pas précédemment compulsé vos antécédents sur internet ou dans vos écrits, c’est avec les sens affûtés d’un animal qu’il vous « reniflera » au premier instant! La personne joue-t-elle avec vos valeurs, votre sensibilité? N’oubliez jamais, c’est un artiste qui joue un rôle… et ce rôle est censé vous emporter dans sa pseudo-vérité qu’il a crée de toute pièce pour vous et dans son propre intérêt.
  3. Vous basez-vous sur des preuves où sur les paroles de la personne se présentant comme la « victime courageuse »,  « le petit ange n’ayant rien à se reprocher », « la personne pleine de contrition et de repentir « , « la personne amoureuse ayant tout fait pour maintenir la famille, le clan »… Un manipulateur utilise principalement les mots, les gestes… parfois un ou deux faux témoignages. Son dossier sera rarement solide, souvent désordonné, les preuves seront tronquées et facilement démontées si vous n’êtes pas sous l’emprise des émotions. N’y a-t-il pas beaucoup de baratin et peu de concret? Ses demandes ne sont-elles pas excessives et non-fondées sur la réalité?
  4. Une des personnes présentes vous embarque-t-elle dans des détails pour vous faire oublier les faits principaux ? N’oubliez pas l’adage : « le diable est dans les détails »…
  5. Etes-vous maître du temps… ou êtes-vous embarqué dans le temps d’une des parties ? Une spécialité des pervers narcissiques est soit de vous mettre dans l’urgence, soit au contraire de prolonger indéfiniment les choses afin de vous mettre dans la confusion pour que vous répondiez « amen » à ce qu’il dit tout en étant convaincu que vous étiez maître de votre décision.
  6. Qui mène réellement le débat? Sans en avoir l’air, seul ou à travers son avocat… le pervers narcissique affirme, accuse, oblige la partie adverse à se justifier, à s’embrouiller… Et souvent arrive même à vous embarquer sur son propre terrain. C’est lui ou son avocat qui tient le crachoir, il interrompt sans cesse pour empêcher l’autre de se défendre, pour le déstabiliser et surtout, surtout pour ne pas être démasqué. Tenir le crachoir permet de maintenir l’attention sur soi et d’éviter que l’attention se porte sur l’autre. Avez-vous essayé d’empêcher cette partie d’interrompre l’autre ?
  7. Avez-vous essayé d’inverser les rôles? Juste par curiosité, essayez! Le pervers narcissique, lui,  a horreur de devoir se justifier. Soit il jouera la pauvre victime incomprise qui ne comprend rien, soit il vous agressera. Juste par curiosité, testez sa capacité à se remettre en question, il n’en a pas! (ex: Et si c’était à refaire, que feriez vous… Vous avez déjà pensé à travailler, à vous prendre en charge? Avez-vous déjà pensé que vous pourriez partager? Avez-vous déjà pensé que vous pourriez trouver un arrangement moins dur pour la partie adverse?…) Laissez libre cours à votre intuition… les questions sont multiples!
    Si vous le poussez dans ses retranchements, durcissez les questionnements, les affirmations, comme il le fait probablement lui-même ; vous verrez vraisemblablement son vrai visage… Il n’y aura plus de « petit ange victime d’un vilain grand méchant loup »… vous aurez devant vous le pervers narcissique dans toute sa splendeur… incapable de se contrôler, de s’exprimer calmement face à une attaque en règle, vous verrez un personnage délirant, en colère, qui vous méprise, vous nie, vous utilise pour arriver à ses fins… Vous entendrez des monologues incohérents qui ne tiennent pas la route. Vous verrez « celui qui veut tout pour lui même » et n’en a rien à foutre (excusez l’expression) de l’autre et de vous. Quand vous pourrez le voir, une grande sensation de dégoût montera en vous.
  8. Observez : Qui prend plaisir aux jeux, qui est animé du plaisir de vaincre, de dominer, d’écraser (c’est le pervers) et qui est mal à l’aise et semble présenter de la culpabilité (c’est sa victime)?  Le pervers narcissique aime ce type de jeux, c’est sa raison de vivre, il en jouit littéralement. Sa victime, quant à elle, n’aime pas le combat, a de grandes difficultés à se défendre, cherche perpétuellement à se justifier au lieu d’attaquer. Un abattement peut très rapidement la gagner, tandis que la victoire se dissimule très mal dans les yeux du pervers narcissique, même si les mots qu’il utilise et son langage corporel disent le contraire.
    Attention, donc, à ne pas vous laisser prendre aux « mots », aux « apparences ». Un manipulateur pourra affirmer avec aplomb « que tous ces procès le détruisent, le rendent malade ». Il pourra même utiliser, de manière directe ou sournoise, un burnout, une maladie, un drame personnel pour vous faire entendre que tout cela le détruit, et il pourra le montrer sur son visage, dans son corps… Mais en réalité, ses yeux pétillent. Il vous regarde droit dans les yeux avec aplomb ou au contraire baisse la tête pour se montrer humble, tout en jetant régulièrement des regards furtifs pour évaluer à quel point vous tombez dans le panneau.  Rusé, connaissant les procédures et les détails du dossier par cœur, le pervers narcissique attaque, répond du tac au tac, surenchérit, utilise la plainte et la complainte. Il se justifie rarement. Il  joue à écraser l’autre qui a tendance à s’écrouler, à se liquéfier et ne peut plus se défendre. Nous rappelons que c’est son plaisir, sa raison de vivre et que toute victoire renforce ses désirs de toute-puissance.
  9. S’il y a eu des jugements précédents… les parties ont-elles acquitté leurs devoirs? Un pervers narcissique ne suit pas les règles, il n’en fait qu’à sa tête, il fait fi de la loi, seule sa propre loi compte, même s’il utilise la justice pour parvenir à ses fins…. Poussé dans ses retranchements, il pourra même clamer que seul lui est important dans la situation!
  10. Il est l’As du : « TOUT CE QUE VOUS POURREZ DIRE SERA RETENU CONTRE VOUS »! Rien ne lui échappe. Observez : relève-t-il le moindre faux pas, le moindre détail? Accuse-t-il de ce dont il a été lui-même accusé? Et, oui, il retourne toutes les accusations portées contre lui sur l’autre. Au fil des conclusions, des procès, vous pourrez voir que s’il est prouvé qu’il a volé, il se dira volé lui même, s’il est accusé d’adultère, il se dira trompé par son conjoint….. et ainsi de suite.

****************

Cet article est écrit pour tous ceux qui sont confrontés au pervers narcissique en justice. Il est le fruit de ma recherche et de mes observations personnelles.  Il sera certainement utilisé un jour ou l’autre par les pervers eux-mêmes pour mieux manipuler encore… mais… un pervers ne change pas!!! Il se trahit toujours tôt ou tard: confusions, contradictions, embrouilles en tous genres apparaissent par l’observation claire des faits et de la chronologie. Son seul but : obtenir un maximum sans se bouger le « popotin » ; vaincre et écraser pour augmenter sa sensation de pouvoir ; faire prendre la responsabilité de sa propre vie aux autres.

Un défi à relever : les démasquer sachant qu’ils se perfectionnent dans leurs ruses au fil des jugements.

Et surtout, surtout… si vous tombez dans le piège… ne vous en voulez pas… le pervers est doué… et à moins d’être vous-même manipulateur, sociopathe ou d’avoir longuement étudié ce phénomène de toute-puissance… vous ne pouvez PAS penser comme eux, vous ne pouvez même pas imaginer que des personnes puissent fonctionner de cette manière!

N’hésitez pas à faire vos propres recherches; c’est, à mon avis, la seule manière de vraiment comprendre ce phénomène en pleine expansion.

Vous désirez en savoir plus…

Il existe de nombreux articles et témoignages sur internet, ainsi que de nombreux livres écrits par des professionnels ou des victimes; je vous laisse découvrir.

Mais aussi des sites pour aider les manipulateurs à mieux manipuler… Eh oui! ! Ex: http://www.apprendre-a-manipuler.com/.

Un livre à ne pas manquer : « Confession d’une sociopathe », de M.E. Thomas.

Livre et Vidéo YouTube du Dr. James Fallon, chercheur en neuroscience.

Et de multiples livres sur la manipulation et, depuis peu des sites, des séminaires pour apprendre à se défendre contre eux en justice.

Je ne peux vous aider beaucoup plus que par le présent article, mais si ce sujet vous intéresse, faites vos recherches …

Josiane Nieuwborgh, thérapeute et enseignante en kinésiologie, énergétique, décodage…
10 novembre 2014